LA PHOTO DU JOUR : depuis 2002, le journal photo d'un photographe

  • octobre 2020
    L M M J V S D
    « Sep    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  

  • Republic of Gaza

    Malgré l’interdiction de la manifestation en soutien à la Palestine, entre 3 000 et 5 000 personnes se sont réunies place de la République, à Paris, France, le 26 Juillet 2014. Les deux premières heures sont déroulées dans le calme, puis des jets de pierres et de bouteilles sur les forces de l’ordre ont eu lieu. Les gendarmes mobiles (force anti-émeutes) ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. Les journalistes ont également été pris pour cible.
    Despite the ban on the demonstration in support of Palestine between 3000 and 5000 people gathered Place de la Republique in Paris, France, July 26, 2014. The first two hours were held peacefully, then throwing rocks and bottles at the police took place. Gendarmes mobiles (riot forces) responded with tear gas. Journalists have also been targeted.
    © Nicolas Messyasz / Sipa Press

    Notes persos: Pas envie, ce soir, de montrer une personne balançant des pavés sur les CRS, ou péter gratuitement des abris-bus. Interdite ou pas, beaucoup de personnes sont venues pacifiquement à cette manifestation. Je pense que la cause palestinienne est juste, mais que les roquettes sur Israël c’est une belle connerie. Je pense aussi qu’ils n’y a que des lâches qui tuent des femmes et des enfants. Je pense encore qu’il n’y a que des lâches qui s’abritent des femmes et des enfants. La responsabilité ne veut plus rien dire, on dirait bien. Demain, ou plus tard, « ils » s’en prendront encore aux médias, parce qu’ils n’ont pas compris que la liberté ce n’est pas seulement la leur, mais aussi la notre, d’informer, de montrer, avec les mots et les images que nous avons choisis. « Ils » nous donnent des leçons de « respect », mais nous, nous devrions nous assoir sur nos droits, nos libertés.
    Casseur est un mot fort pour des faibles d’esprits qui s’imaginent certainement que la raison passe par le tabassage d’un journaliste pour ne plus qu’il traite ce type d’info.
    C’est un joli monde de merde.