LA PHOTO DU JOUR : depuis 2002, le journal photo d'un photographe

  • mars 2021
    L M M J V S D
    « Fév    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  

  • Covid Circus Tour

    Première fois dehors avec le vélo depuis presque 4 mois.
    C’est con, mais je me suis quand même demandé comment ça allait se passer…
    Les premiers mètres sont, quand même, étranges… On se sent désarçonné, désarticulé. Le home-trainer ne nous tient plus.
    J’aurai peut-être dut monter les roulettes de Léa sur mon vélo 😀
    Plus rien n’est rigide, et une simple mise en danseuse est déconcertante.
    Au premier carrefour, on se souvient qu’il y a des freins aussi, on les avait oublié ceux là, tout comme la sonnette, que j’ai encore une fois remonté de manière pas pratique.
    Je n’ai pas eu comme prétention d’aller me faire la cote des Gardes, je voulais voir comment tournaient les jambes dans la vraie vie, sur une vraie route.
    Retrouver les automobilistes n’a pas été un grand bonheur, je m’en serais bien passé. 2021, ne sera pas non plus sous le signe de la cohabitation avec les boites-à-roues. Rien n’a changé. Stationnement en toute impunité sur les pistes et parties cyclables, dépassement à quelques dizaines de centimètres, et non-respect des priorités sur les changement direction à droite.
    Direction l’anneau de Longchamp, j’ai pas fait 200m, après le virage du Moulin, qu’un peloton me rattrape et forcément, deux « marrants » se rabattent sur moi. C’était déjà débile avant le COVID ces pratiques, mais là, c’est totalement con. Il étaient 12 à rouler comme dans une boite de Chicken Nuggets, à se rouler des pelles façon, COVID Friendly, juste hallucinant… Collés à moins d’un mètre les uns des autres. Juste dingue quand on est habitué aux restrictions des distances sanitaires actuelles.
    Je lève le pied, et les laisse vite me dépasser…
    Y’en a quand même un qui a craché par terre, devant ma roue, c’était trop, j’ai lâché « Putain, mais t’es con, t’as qu’à cracher aussi?! ». Deux se sont retournés, avec un regard noir, qui m’a foudroyé de la magie du Professeur Raoult !!!
    Ca va mieux une centaine de mètres derrière.
    Je vais quand même dire, que , à part ce peloton, tous les autres, gardaient des distances, roulaient par deux ou trois, amis, ou couples, c’était surprenant et rassurant. Si seulement tout le monde faisait comme eux. Bref… Je roule tout seul, loin des autres. Je ne prends aucune roue, et je double à bonne distance.
    C’est con, les travaux fait cet hiver rendent le tracé plus agréable qu’avant, mais, on a oublié d’éduquer quelques cerveaux au passage. C’était même compliqué de profité sereinement cette sortie.
    Ce qui est regrettable, c’est que c’est à cause de ce genre comportement que l’anneau pourrait être fermé par un arrêté préfectoral, comme au printemps dernier. Et ça priverai ceux qui ont une bonne pratique en ces temps compliqués.
    Je me suis senti bien plus libre sur la route des quais au milieu des voitures. Un comble.